... et moi j'écrase mes mots humides

dans le cendrier d'un bleu acharné
.

extrait de : "J'écrase" dans La Nuit Remuée

par EZ

mercredi 23 octobre 2013

Tête en l'air

Flottant la tête dans les nuages
je jette cette ancre qui dérive
j'ai mis pied à la mer
moqueuse mais pour lui plaire

des larmes à larguer pourtant
il y a  bien assez de sel
pour que brûle sans fin
la perte journalière

magie de l'ailleurs bleu
un sillage trame et fume
dans l'air conscient
tout est plein tout est vide

je vois ces flammes blanches
qui volent vers l'au-delà
en guise de pavillon
je hisse une prière

2 commentaires:

  1. "en guise de pavillon / je hisse une prière"...
    Bien joli, tout ça...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci d'avoir laissé une impression ici bas ...

      Supprimer

que dites vous après avoir dit bonjour ?