... et moi j'écrase mes mots humides

dans le cendrier d'un bleu acharné
.

extrait de : "J'écrase" dans La Nuit Remuée

par EZ

samedi 16 août 2014

Solo

Un tourbillon plutôt qu'une ronde
des corps qui se frôlent
des forces qui se lâchent

qui frappent la mesure
tambour des gravités
sourdes aux échos

cette danse est folle
elle n'offre pas d'étoiles
qu'une confusion d'espaces

étourdissante vertigineuse
ce qu'elle crie déchaînée
transpire abondamment 


spectateur étranger
à sa sauvage beauté
je reste d'une autre dimension




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

que dites vous après avoir dit bonjour ?