... et moi j'écrase mes mots humides

dans le cendrier d'un bleu acharné
.

extrait de : "J'écrase" dans La Nuit Remuée

par EZ

lundi 23 septembre 2013

C'est écrit



Le cercle ce cercle  que l’on arpente
Ne nous doit rien
Et le doute ce doute qui nous ronge
Rend chiens fous et chattes enragées

Mâche ton pas régente l’illusion
On cartographie sans faim ni soif
Ce marécage où gisent profond
Les os perdus les regards oubliés

Cul de sac et sac percé
on te nomme trou de vers
une ligne perdue sans horizon
Le cercle ce cercle qui nous gouverne

Pourtant une foule se presse
Fantômes arraisonnés
sur cet espace de troncs communs
où se perchent des dieux fleuves
  
Et dire que d'autres t'ont soumise
Vaine écriture graffitis qui s'effeuillent
Et se sèment comme une piste offerte
le cercle ce cercle qui nous enferme.

2 commentaires:

  1. Echo de la boucle : http://graindeble.blogspot.fr/2012/03/vinylement.html

    RépondreSupprimer
  2. merci je suis très honorée de cette résonnance

    RépondreSupprimer

que dites vous après avoir dit bonjour ?